AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Meet your daughter, sweetheart.

Aller en bas 
AuteurMessage
Karen De
Invité



MessageSujet: Meet your daughter, sweetheart.   Lun 3 Sep - 22:31

Juliette voulait un papa.
Non, Juliette voulait son papa, elle ne voulait après tout qu'être comme toutes ses amies, avoir un père pour la protèger, lui raconter des histoires le soir avant de dormir, l'amenner à la kermesse de l'école, juste lui donner l'amour qui lui manquait tant.

Elle avait apparement eu peur que ce nouveau père, s'il arrivait un jour, en vint à effacer l'existantce de sa maman, et tout ce qui y avait attrait. Les cookies du mercredi, le savon à la canelle et les jolies robes dans les boutiques.
Juliette ne voulait pas faire de choix et Karen l'avait bien compris.

La jeune maman se gara devant la demeure des Reynolds et regarda la jolie maison avec envie. Elle ne savait même pas s'il était seul, marié, dejà père ou autre. Elle savait juste qu'elle avait toujours des sentiments pour David, et que dans ses plus beaux rêves il formeraient une famille parfaite.

Moi aussi j'aurais voulu avoir un joli couple avec une jolie maison dans un joli quartiter résidentiel .. pensa t-elle, un peu amère d'avoir raté une si jolie occasion d'être heureuse.
puis elle tourna la tête vers la banquette arrière où sa petite juliette était attachée avec une peluche dans les bras, la regardant avec empressement.

Tout d'abbord..je vais y aller seule ma chérie.. hein ?
Juste pour lui expliquer. Juste pour ..


Elle attendis que Juliette aquiesce ou dise quelque chose avant de s'extirper de la voiture

Juliette ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Lun 3 Sep - 22:58

Juliette avait mit une petite robe verte et blanche aujourd'hui, avec ses jolies sandales blanches, pour être la plus jolie des petites filles. Elle avait ses cheveux blonds bouclés attachés en une queue de cheval bien haute, comme elle aimait tant alors que quelques mèches tombaient délicatement devant ses beaux yeux bleus. Après tout, Juliette ne s'était pas empêchée de jouer dehors simplement parce que sa maman l'emmenait chez son papa! Elle avait son nounours en peluche dans les bras, bien installée à l'arrière de la voiture, la tête appuyée sur le rebord de la vitre afin de regarder dehors les maisons qui passaient à vive allure pendant que la voiture roulait. Elle ne disait pas un mot, contrairement à son habitude, tentant de se rappeler le trajet parcourut pour arriver enfin à destination.

La fillette sursauta lorsque sa maman s'adressa à elle puisqu'elle ne s'était pas vraiment rendue compte qu'ils s'étaient arrêtés. Elle redressa la tête et vint pour se détacher, mais sa mère lui dit qu'elle irait toute seule en premier, pour bavarder un peu. Juliette acquiesca doucement après quelques secondes, mais déboucla quand même sa ceintre. Elle se déplaça dans la voiture afin d'aller apposer son nez contre la vitre, juste histoire de voir dehors ce qui s'y passerait. Elle posa sa main sur le rebord de la vitre, même si celle-ci était fermée, et observa la maison devant elle. Elle était jolie, aussi belle que sa maison à elle. Il y avait de beaux arbres et Juliette se dit qu'elle se plairait surement ici. La fillette se plaisait partout de toute façon alors... Elle laissa sa mère quitter la voiture, restant toute seule à l'intérieur, son ours en peluche dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Karen De
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Lun 3 Sep - 22:59

Karen s'approcha de la porte, qui même en soi était très jolie.
Elle respira profondément, et se retourna brièvement vers sa fille, restée dans la voiture, pour lui décrocher un sourire, en croisant les doigts, dans son dos.

Elle frappa de légers coups sur la porte, éspèrant voir à nouveau le visage radieux de cet homme qu'elle avait tant aimé. Elle se souvenait de tout. Ils s'etaient rencontrés il y a six ans, sur une plage froide et déserte du sud de Los Angeles. Karen vennait d'arriver en Californie et David était apparement en pleine remise en question. Il était grand et mystérieux. il parlait peu sauf pour décrire à quel point il se sentait petit face au poids du monde, devant l'imensité de cet océan.. Un homme bien triste, et bien seul apparement. Karen n'etait pas mieux dans sa peau, un énième salaud largué la veille avec perte et fracas, encore des litres de larmes et des promesses qu'elle s'était faites quand à ses prochaines relations. "Plus de sentiments ! plus jamais ! Marre de souffrir !" et puis sans mots, leurs mains s'étaient mélées et leurs envies les avaient raprochés sur le sable à présent tiède. Le jour s'était levé pour acceullir leurs corps encore chauds de fous ébats nocturnes, venant lecher leur peau comme pour les ramener à la réalité.

David n'aurait pas pu l'oublier.
Comment aurait-il pu l'oublier ?
Une petite semaine à s'aimer, sans maux dire, sans s'expliquer, juste pour vivre les instants présents. Il y avait mit un terme pourtant, laissant une simple note sur un papier à l'en tête de leur hôtel, seul témoin de leur écarts torrides, lui disant qu'il partait, pour ne jamais revenir, que tout était mieux comme ça, qu'il était désolé, et ne regrettait en rien ce qui c'était passé entre eux, qu'il avait même encore un peu de leur sable, au fond d'une de ses poches.


*toc toc toc*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Mar 4 Sep - 10:35

Sa petite mésaventure avec l’autre barge c’était plus ou moins terminée. Une petite discussion avec la police, suivant d’une plus importante avec sa femme. Pas d’éclats de voix, de gestes brusques rien, juste une discussion calme, tâchée d’une pointe de tristesse qui venait se lire dans les yeux et la voix du jeune mari. La discussion s’était achevé comme n’importe qu’elle discussion, un tendre baiser, suivant d’un ‘bonne nuit’, la lumière qui s’éteint sur ce couple déjà enlacé dans le noir. Les réconciliations sont toujours mieux quand les disputes sont grandes. Des disputes ils n’en ont pas eu beaucoup depuis qu’ils sont mariés. La dernière? Le coup de la drogue peut être. Cette merde qu’il n’a plus touché depuis.. un bon moment, enfin c’est ce qu’il fait croire à sa femme. Mais ses pseudo-jogging qu’il fait seul tôt le matin, n’ont pas pour destination le parc de la ville, bien au contraire. Si seulement elle savait, là elle l’enverrait chier mais en beauté. Mais bon pour le moment il avait réussit à ne pas se faire prendre, il n’y avait plus qu’à espérer que cela aller durer encore un bon moment.
Réveillé depuis un bon moment déjà, le jeune couple vaquait tranquillement à ses occupations. Casey s’était enfermée dans son bureau, disant qu’elle avait pas mal de retard dans certains dossiers et qu’elle avait besoin de bosser une petite heure ou deux. Bien, bien… elle s’enferme dans son monde, lui aussi voilà. Chacun son truc. Pas motivé pour taper comme un dingue ce matin, le jeune homme préféra de loin une activité plus calme. La peinture aussi ne le tentait pas, autant se rabattre sur le dessin alors. Un peu de rock dans les oreilles, et le tour et joué. Il ne s’était mis à ses crayons que depuis quelques minutes et déjà un crétin venait frapper à la porte. David ne bougea pas, espérant que Casey réagisse, chose qui était impossible puisque la porte de son bureau était fermé. Super, c’est lui qui va devoir se coltiner le voisin à la con ou le vendeur de merde. Poussant un lourd soupir, tout en posant ses affaires sur la table, le jeune homme finit par se lever, laissant ses jolies pantoufles de côté. Casey va le tuer si elle voit la trace de ses pieds sur le carrelage, tant pis c’est pas bien grave.


«C’est pour quoi encore?» Lâcha-t-il en ouvrant la porte sans vraiment faire plus attention que ça à celle qui se tenait devant lui. En fait il regardait droit devant lui, par dessus l’épaule de la brunette. Son manque de réaction finit par l’obliger à la regarder. Putain… Qu’est ce qu’elle foutait là? C’est pas très sympa comme accueil ça David, n’oublie pas que tu l’as baisé quand même.. que t’es sortit avec même pendant une semaine, au court de ton petit voyage à L.A. Tu te souviens? Ton voyage pour tenter d’échapper pendant un temps à Casey, pour essayer de comprendre pourquoi tu te sentais si mal… tu le sais maintenant, c’est parce que ton petit pouvoir se mettait en place. Non mais… qu’est ce qu’elle fou là…
«Karen… qu’est ce que… qu’est ce tu fais là?»souffla-t-il d’un ton beaucoup plus amical et plus calme. Lui qui la croyait encore à L.A… on peut se tromper...
Revenir en haut Aller en bas
Karen De
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Mar 4 Sep - 14:35

Elle toisa David un instant, plongeant ses yeux lagon dans le regard noisette, quelque peu dubitatif. Elle aurait voulu pleurer, non rire. plurer de joie, se jetter autour de son cou, lui dire qu'elle ne lui en avait jamais voulu, lui dire à quel point il comptait pour elle, lui dire.. tout, lui dire. Elle recula et passa une main délicate dans ses cheveux. Il fallait qu'elle reste neutre, ne rien laisser paraitre. le cinsiderer comme un salaud comme les autres et point final.
Meme s'il lui avait laissé un tas de souvenirs émouvants et un bébé.. un bébé qui se voulait grand à présent. Un bébé charmant, et plein de vie. Leur petite Juliette. Sa petite Juliette.

La main sur la nuque se fit moite, et il lui sembla que David la deviseagait avec nostalgie.
Il n'avait pas oublié, et bien loin de lui refermer la porte au nez, au vues de leurs "lien", il lui sourit, légérement mais un peu quand même. C'est vrai qu'elle était restée charmante.

Il avait ouvert la poste un peu exèdé, apparement, il s'attendais à voir tout et n'importe quoi sauf son ancienne liaison balnéaire. Karen lui trouva un air de changement. Il parraissait plutôt, serain, les traits très fatigués, mais calme et apaisé, quand même. Lui aussi était resté sublime. Karen se mordit la lèvre, en reflechissant à son introduction. A rien ne servirais de dire "oOoOh bah je passait dans le coin comme ca.. par hasard.." non. Non.
Et Karen n'aimait pas mentir.

Bonjour David ..
lacha t-elle simplement, avec courage, essayant d'avoir l'air le plus détachée et naturelle possible. Tu va bien ? se permit-elle d'ajouter, voyant le sourire de son interlocuteur s'agrandir, d'encore un peu. Comme s'il le cachait, quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Mar 4 Sep - 16:03

Ils s’étaient regardés pendant un bon moment, la jeune femme laissant son regard se perdre dans celui de David. Un simple regard, et ce qui avait pu se passer entre eux remonta à la surface. Des images de leur nuits, nuits qu’il avait tenté d’oublier, ou du moins il avait tenté de ne plus y penser. Mais tout le monde le sait, c’est dur d’oublier certaines choses. Erreurs passées, bons moments, tout est difficile à oublier. Il venait juste de s’en rendre compte. Il était resté un peu con, trop con peut être. Franchement à part son ‘qu’est ce que tu fais là ?’ il ne savait plus quoi dire. Etait-ce le fait de savoir que Casey était à la maison qui le bloquait comme ça? Sûrement, il se sentait mal d’un seul coup. Pourquoi est-ce qu’elle était venu ici… pourquoi? Il aimerait bien le savoir, mais pour le moment son petit cerveau est trop embrouillé pour qu’il pense à quoi que se soit. Elle n’avait pas changé. La jeune fille de la place avait gardé les mêmes traits, visage fin et au sourire magnifique. Bordel, David! Mais ça va pas non… tu l’as aimé, c’est bon maintenant. Tu savais pas ce que tu voulais à l’époque tu te rappelles? Tu savais pas si tu avais fait le bon choix. Maintenant tu connais ta réponse, alors fout pas tout en l’air juste parce qu’une de tes conquêtes est devant toi, en ce moment. Bonjour David.. c’et pas une réponse ça. Ou du moins ça ne répond pas à sa question. Un léger sourire venait quand même de se dessiner sur les lèvres du jeune homme, jeune homme qui était incapable de dire quoi que se soit pour le moment. Il jeta un bref regard par dessus son épaule, vérifiant que la porte du bureau de Casey était toujours bien fermée, avant de reposer son regard sur Karen. Il fit quelques pas vers elle, fermant la porte derrière lui, juste pour être certain que sa femme ne l’entendra pas.

«Je vais bien merci… Mais dit moi sérieusement.. qu’est ce que tu fais ici?» Pas content, pas content le David! Enfin, le joli sourire qui s’est dessiné sur ses lèvres ne veut pas vraiment dire ça. Mais le ton de sa voix lui trahi, son inquiétude et la légère qui monte en lui. Non mais, franchement, venir ici, chez lui.. Et comment elle avait fait pour savoir qu’il vivait ici d’abord? Depuis quand elle était en ville? Et pourquoi il y avait une gamine dans la bagnole garée devant sa main? Nom de Dieu… non, tu rêves, c’est pas ça, reste zen… Panique pas… et pourtant un léger frisson de panique venait de l’envahir…
Revenir en haut Aller en bas
Karen De
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Mar 4 Sep - 16:55

Karen souriait mais sans savoir vraiment pourquoi.
Et puis ce même sourire s'estompa pour laisser place aux regrets, à l'inquietude, et à la panique.
Puis se rapellant qu'elle ne venais pas reconquérir son coeur mais apaiser les soucis de Juliette, elle releva la tête.
David avait l'air de ne plus savoir quoi dire ou penser.
Finalement c'etait ca.
A bien y regarder il n'etait pas heureux de la revoir, il était géné, il avait regardé par dessus son épaule, comme si. Comme si quelqu'un aurait pu surprendre leur retrouvailles, comme s'il avait des comptes a rendre, comme si.. comme s'il était marié.
Il avait ensuite refermé la porte, comme dans son intention de se faire discret, et lui avait chuchotté une phrase bien suspicieuse.
Karen recula. Mitigée entre le fait de vouloir le serrer fort contre elle, et l'évanouissement.

David je..tu m'a manqué tu sais .. tenta t-elle, pleine d'espoir. Oh je sais que tu aimerais me savoir ailleurs.. le coeur toujours en sable mais je voudrais que tui sache que je ne suis pas venue piétiner ta vie dans ton beau pavillon ta petite vie tranquille dans ce si bel arrondissement de la ville .. Je ne suis pas venue pour te faire perdre ton temps. Je .. David. Je suis venue pour te présenter un petit être qui aimerait connaitre son père.

C'etait dit. Alea jacta Est.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Mer 5 Sep - 16:44

C’est pas qu’il n’était pas heureux de la revoir, mais on va dire que l’heure et lieu étaient plutôt mal choisis. Elle aurait pu venir plus tard, un jour où Casey n’était pas là, il l’aurait laissé entrer, mais là… le fait que sa femme soit là, qu’elle risque à tout moment de le ‘chopper’ avec Karen, rendait la chose un peu… compliquée.
La réaction du jeune homme avait alerté la brunette, qui avait reculé de quelques pas le regardant sans trop savoir quoi faire. Ne pas prendre le risque de la prendre dans ses bras.. C’est pas une bonne idée, on ne sait jamais. Tout semblait calme dans la maison pourtant, Casey devait être trop occupé avec ses dossiers pour venir voir qui avait frappé. Du moins c’est ce que David espérait. ‘Tu m’as manqué tu sais’. Un léger sourire était venu tirer les lèvres du jeune homme, sourire timide qui était devenue plus sincère en fait. On pense avoir oublier quelqu’un mais c’est toujours au moment où ce quelqu’un est devant nous qu’on se rend compte qu’au fond, il nous a manqué, même si on a toujours voulu se persuader du contraire. Il ne chercha pas à l’interrompre, de toute façon il ne savait pas quoi dire. Qu’est ce qu’on dit à une femme avec qui on est sortit pendant plus d’une semaine et qu’on a largué parce qu’on c’est rendu que sa femme comptait plus que tout le reste? Bonne question, très bonne question même, et franchement, là il était complètement bloqué.
La fin de sa ‘tirade’ le fit réagir. ‘Connaître son père’ ? David resta con, complètement con. La gamine qu’il avait vu dans la voiture avait un lien de parenté avec lui? Non c’est pas possible.. tu rêves mon vieux. Elle lui aurait dit avant, non? Elle n’aurait pas attendu si longtemps pour venir le voir et lui dire qu’il avait un gosse…


«Pardon? Tu.. tu peux répéter?»Souffla-t-il en regardant Karen. Tu voulais être papa.. ben voilà c’est chose faite. Oui, mais non.. non… papa oui… mais là c’est autre chose, c’est pas son gosse.. enfin si mais pas de cette façon.. Oh et puis tu t’enfonces là David. Ouais ben ça va… Toujours est-il que là, il avait bien l ‘air con, à ne pas savoir quoi dire ou quoi faire. A si il faisait quelque chose.. Il priait dans sa petite tête pour que sa femme ne se ramène pas à ce moment précis.. Là il serait vraiment dans la… bref, je pense avoir été comprise.
Revenir en haut Aller en bas
Karen De
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Mer 5 Sep - 20:30

Karen se demanda s'il fallait qu'elle remonte dans sa voiture et démarre en trombe ou bien s'il fallait qu'elle reste là, pour tout expliquer à David. Elle comprenait bien que le moment était mal choisi, il semblait vraiment fatigué, ou mal révéillé. les deux qui sait ..

Mais Il avait souri.
Oh oui, il avait souri.
Avait t-il encore un fond de sentiment ou .. ?
Flatté peut être finalement, ou bien reconaissant ou bien.. trop hésitations la pauvre Karen.
Lui aussi semblait hésiter, dire quelque chose ou bien se taire ?
En fait il était juste absolument trop gêné pour lui dire de s'en aller de son perron, reprendre sa petite vie de mannequin stupide. Mais elle avait fini par le lui dire, ce pourquoi elle était venue. Et son sourire s'etait figé, ses lèvres s'étaient entrouverte et son air con était vraiment ... visible. Ca ne semblait pas vraiment lui plaire. Mais tant pis.

Oui. lacha t-elle, simplement. puis elle se tourna de trois quarts vers la voiture, où demeurait la petite, le visage et les paumes toujours contre la vitre, à présent teintée de la buée de ses expirations silencieuses.

Tu es parti.. et tu m'a laissé une petit bout de toi. Elle s'apelle Juliette, David. Et ses yeux.. ils sont beaux. Ce sont les tiens.


Est ce de la sueur sur ton front mon beau David pensa t-elle ?
Peur tout d'un coup ? hum ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Ven 7 Sep - 16:10

Mal réveillé ? Fort possible. David n’est pas du matin c’est bien connu, mais bon vu l’heure il est normalement assez réveillé. Bref on s’en fou de savoir si il est réveillé ou non, toujours est-il qu’il l’et suffisamment pour entendre et capter ce qu’on lui dit. Un gosse? Non mais vous le voyez papa? lui? Bon c’est vrai, il veut des gosses, mais bon là quand même ça tombe un peu mal. Déjà il va se faire trucider par Casey quand elle va apprendre que son… ‘ex’ est venu lui ‘rapporter’ sa fille. Mais quand je dis trucider, il n’en restera plus grand chose du petit David. Merde, merde, merde et re-merde. Pourquoi ça tombe toujours lui ce genre d’embrouille? Pourquoi?! Parce que tu es le seul qui n’en fait qu’à sa tête et qui se comporte encore comme un gosse… Euh.. pas vraiment comme un gosse mais c’est pas mal quand même.
David avait reposé son regard sur l’allée qui menait à chez lui, regardant d’un regard un peu vague la voiture garée sur le trottoir, ne pouvant s’empêcher de tout de même esquisser un doux sourire en voyant les petites mains de la gamine collées contre la vitre. Va pas être contente ta maman quand elle va voir l’état de la vitre tu sais.
Le jeune homme venait de reporté son attention sur Karen, qui venait de reprendre la parole. Juliette.. très frenchy comme prénom quand même. Et David? C’est quoi? Allemand? T’es con quand tu t’y met toi tu sais. La partie sur les yeux de la petite, le laissa un peu.. gêné. Le ton qu’utilisait la jeune femme le mettait mal à l’aise. Cette nostalgie et cet autre truc qui venait se mêler à sa voix cristalline, le dérangeait un peu. Peur? oh que oui, il avait peur.. un peu trop peut être. Pourquoi tu as peur David? Tu as toujours voulu un enfant, ton souhait vient d’être exaucé. Ah mais.. pas une enfant illégitime c’est ça? C’est ça.. Mon pauvre David. Il venait de se passer machinalement la main sur le front, en poussant un léger soupir.


«Je sais pas quoi dire Karen… Franchement.. je sais vraiment pas quoi te dire» Sa voix venait de trembler, partagée entre cette peur qui le consumait, cette joie qui avait réussit à faire perler quelques larmes sur ses cils… Nom de Dieu que ça tombe mal tout ça… très mal
Revenir en haut Aller en bas
Karen De
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Ven 7 Sep - 16:26

Karen compris le désarroi dans lequel elle vennait de mettre David.
Bien sur que cette nouvelle ne tombait pas forcément très bien, mais il fallait bien que ttou ce sache, et après tout, un jour, tout se sait.
Elle s'approcha.

David.. murmurra t-elle.

Elle pris sa main, tendrement, se rapprochant même un peu plus, puis elle caressa son poignet du bout des doigts.

Tu m'a vraiment manqué .. mais je refuse que notre.. ma fille soit malheureuse, elle veut connaitre son père tu comprends ?


Elle releva doucement la tête et passa un revers de la main sur son visage, essuyant doucement, dous un doux sourire, les larmes qui perlaient lentements sur les yeux noisette.
Essayant de détendre l'atmosphère, elle se retient tout de même de lui sauter dessus, de l'embrasser, de le serrer contre elle, saisissant l'inévitable problème.

Il y a une femme derrière cette porte que tu vient de refermer .. TA femme .. je me trompe ?

Il y avait de la tristesse dans sa voix, de la résignation ausis peut être, elle savait qu'elle n'aurait pas du venir, mais Juliette aurait été vraiment malheureuse, et ça elle n'en supportait pas même l'idée.

David ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Ven 7 Sep - 18:39

Comme toujours quand elle travaillait, Casey avait perdu la notion du temps. David avait vaguement émis l’idée de jouer de la batterie mais le regard de sa femme l’en avait dissuadé et il avait finalement prétexté de ne pas en avoir si envie que ça, à la réflexion. Elle sourit en repensant à leur conversation. Ça lui donnait l’impression de martyriser son mari. David était tout sauf maltraité. Elle regarda sa montre. Ça faisait plus de trois heures qu’elle travaillait. La jeune femme s’étira puis sortit de son bureau, se dirigeant dans la cuisine. Elle regarda par la fenêtre et vit une voiture garée devant chez eux. Elle fronça les sourcils puis alla dans le salon. Vide. Les affaires de David étaient toujours là, en plan sur le canapé. Rien qui ne change de d’habitude en somme. Elle avait épousé un bordélique et, l’un comme l’autre, ils le vivaient très bien. Mais ça ne résolvait pas le problème : où était passé David ? Elle eut bien vite la réponse quand elle entendit parler. Ça venait de l’extérieur. Du perron, plus précisément. Une vieille connaissance à eux ? Elle ouvrit la porte et vit David dans les bras d’une coquette jeune femme brune. Il s’écarta brusquement, évitant soigneusement de regarder Casey. Qui fut incapable de dire quoi que ce soit. Il y avait une petite fille dans la voiture qu’elle avait aperçue quelques minutes auparavant. LA petite fille. Elle savait que ce jour arriverait. Elle avait seulement espéré avoir un peu plus de temps, espéré qu’il ne s’en irait pas avec son ‘autre’ famille. Mais apparemment, elle s’était plantée sur toute la ligne.

« Je crois que votre fille a envie de sortir et de voir son père. »
lâcha t’elle d’un ton neutre à Karen.

Puis, évitant soigneusement le regard de son mari, elle retourna à l’intérieur. Restant quelques minutes appuyée contre la porte d’entrée avant de se laisser tomber sur le canapé. Elle se sentait vidée. Après tout ce qu’ils avaient traversé, elle allait le perdre pour de bon, simplement parce qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfant. Elle serra les dents puis se dirigea vers sa chambre. Elle en sortit une valise et commença à y mettre quelques vêtements à l’intérieur…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Sam 8 Sep - 13:38

David était resté muet, ne répondant pas à la jeune femme quand elle murmura son nom. Il se laissa faire quand elle se rapprocha de lui, prenant sa main dans la sienne, caressant son poignet du bout des doigts. Il regarda un moment sa main dans celle de la jeune femme, écoutant sans vraiment entendre ce qu’elle pouvait dire. C’était normal que la petite veuille connaître son père, il le comprenait très bien. Mais merde, elle aurait pu l’appeler avant de passer pour qu’ils planifient ça, dans un autre endroit que devant la porte de chez lui. David t’es con.. tu as changé de numéro pauvre naze. Elle pouvait toujours essayer de t’appeler. I avait finit par relever la tête ; posant son regard sur la jeune femme. Un léger frisson le parcouru quand elle passa sa main sur son visage. Bordel, il se prit même a appuyé sa tête contre la main de la jeune femme. David, merde! Qu’est ce qui se passe dans ta petite tête? bonne question. Bref, il resta impassible quand elle lui posa cette fameuse question. Rien, aucun sons ne venaient et de toute façon il n’avait pas la force de répondre. Aussi se contenta-t-il d’hocher légèrement la tête pour faire comprendre à la jeune femme qu’elle avait raison. Sans savoir pourquoi, et comment il s’était retrouvé dans les bras de Karen. L’émotion sûrement. Le fait de savoir qu’il est papa l’a un peu… chamboulé. C’est ça, c’est une excuse à deux balles certes, mais c’est une excuse quand même.
La porte de la maison qui vient de s’ouvrir, le bruit des pas de sa femme le firent réagir. Hop, d’un seul coup il se défit de l’étreinte de la jeune femme, regardant ailleurs, prenant soin d’éviter le regard assassin de Casey. Pris la main dans le sac David. Alors là, il ne savait plus où se foutre, mais alors plus du tout.
Ce qu’elle finit par dire le laissa con. Il releva la tête vers Casey, la regardant au moment où elle rentrait dans la maison. Comment.. Comment elle a su? C’est une sorcière je te rappelle hein… Elle sait tout. Et merde! Regardant un moment Karen, son malaise se reflétant dans ses yeux, David finit par s’excuser, lui disant qu’il reviendrait dans pas longtemps, du moins il l’espérait. Il partit à la suite de sa femme, refermant la porte de la baraque derrière lui. Bon, elle n’est pas dans le salon.. la chambre? Le jeune homme resta planté dans l’encadrement de la porte, regardant sa femme fourrer des vêtements dans une valise. Merde, merde et merde!


« Casey!» Souffla-t-il en se dirigeant vers elle, attrapant avec douceur son poignet, arrêtant la jeune femme dans son geste. Elle releva la tête vers lui, posant son regard émeraude sur lui, regard qui le laissa interdit.
«Comment tu… et puis zut je m’en fou, Casey ne fait pas ça je t’en pries… Tu ne crois quand même pas que je vais te quitter comme ça? C’est avec toi que je veux un enfant, tu le sais… Je t’en pries ne fait pas ça…»Sa voix n’avait été qu’un murmure, son pouce s’était mis à caresser la peau blanche du bras de la jeune femme, son regard s’était perdu dans le sien. Bon sang, qu’il se sentait con à ce moment précis. La vie est trop injuste… Ca ne vous rappelle pas quelqu’un ça?
Revenir en haut Aller en bas
Karen De
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Sam 8 Sep - 15:15

Lors que Karen vit Casey elle compris qui elle était, et aussi doucement qu'elle s'était exprimée, elle compris que tout s'arreterais la, parce qu'au regard de l'homme aussi troublé soit-il, elle vit aussi qu'il ne viendrais jamais avec elle et Juliette. C'est vrai qu'elle était belle cette rouquine. David s'excusa vaguement et parti a la suite de sa femme, refermant la porte. Refermant tout, réouvrant les blessures de Karen. Elle baissa la tête comme résignée.

Il ne renviendra pas. Il me demande d'attendre mais je sais bien, moi qu'au fond..que ..
Oh Karen tu parle encore toute seule là..



Elle tenta de se reprendre, redressant les épaules, adressant un salut de la main à un David imaginaire qui ne se trouvait être rien d'autre que la jolie porte close.
Une larme vint perler sur ses cils maquillés, entrainant avec elle une petite couche noiratre.
Elle tourna les talons et retourna vers la voituren affronter ses peurs, et le regard incompris de sa fille.
Qu'allait t-elle pouvoir lui dire ?
"Non désolée il ne veut pas de toi ?" "On est pas assez bien pour lui" "Il a déjà une autre maman avec qui il essaie d'avoir un bébé"
Karen était forte mais tout de même, elle restait humaine.

Elle entra san smot dire dans l'habitacle et regarda sa fille dans le retroviseur.
Elle posa doucement ses mains sur le volant, et fixa longuement le tableau de bord, sans rien dire.

Hum. Tu met ta ceinture mon bébé ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Sam 8 Sep - 19:18

Casey entendit la porte d’entrée claquer, peu de temps après qu’elle soit retournée à l’intérieur de la villa, mais elle n’y prêta guère attention. Que pouvait il bien avoir de plus à rajouter ? Elle ne comptait pas l’écouter de toute façon. Elle allait terminer sa valise et prendre le premier avion pour New York. Sauf qu’une main saisit la sienne avec douceur, arrêtant son geste. Elle releva la tête, le fixant avec un regard blessé.

« C’est pourtant avec une autre que tu en as eu un. » lâcha t’elle, dégageant son poignet, sans pour autant continuer à jeter en vrac ses affaires dans la valise grande ouverte. « Tu ne t’es pas gêné pour me faire des reproches parce que je t’avais trompé… Alors que tu savais pertinemment que… Enfin bref. »

Elle lui tourna le dos un bref instant, soupirant, et regarda à travers les rideaux tirés. Il était peut-être temps de lui dire ce qu’elle lui cachait depuis si longtemps. Oh oui, il était plus que temps. Il avait affirmé qu’il ne partirait pas, mais aurait il toujours envie de rester quand il saurait ?

« Nous n’aurons jamais d’enfant, David. Je ne peux pas. Je n’ai fait que des fausses couches depuis notre mariage. Je ne t’ai rien dit parce que j’espérais que ça allait s’arranger… Et la seule fois où ça s’est arrangé… Le bébé n’a pas survécu. Mais ça, tu le savais déjà, n’est ce pas ? »


David garda le silence, mais elle le connaissait bien assez pour savoir ce que disait son regard. Elle songea à son enfant, qui reposait dans un coin à l’écart d’un petit cimetière où n’étaient enterrés que des enfants. Sa petite fille qui aurait presque trois ans aujourd'hui. Elle soupira, posant ses yeux émeraude sur son mari.

« Je n’ai jamais trouvé le courage de te le dire… » murmura t’elle plus pour elle même que pour lui. « Je suis désolée. Mais je voulais pas briser tes rêves, tu avais tellement envie d’avoir des enfants. »

Casey baissa les yeux avant de s’asseoir sur le lit. Cette fois, elle était certaine qu’il partirait sous peu rejoindre cette femme et son enfant. Leur enfant.
Au fond, qu’est ce que ça aurait changé si elle lui avait avoué la vérité avant ? Elle l’aurait perdu plus rapidement.


« Tu devrais aller les rejoindre avant qu’elles ne s’en aillent… » lâcha t’elle dans un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Sam 8 Sep - 20:30

Juliette avait observé la scène sans un mot, et elle avait apprit, à force, à ne pas se mêler aux conversations des grands. Il avait l'air gentil l'homme qui était là. Ce devait être lui son papa... Et puis, après, la femme arriva... Ce qu'elle était belle aussi! Comme sa maman! Juliette avait eu un sourire, mais un regard d'incompréhension vint se glisser sur son visage lorsque sa mère revint, les autres étant rentrés dans la maison, comme fâchés. Juliette aussi était fâchée. Elle avait mit sa plus belle robe, la verte et blanche, juste pour lui, et voilà que sa mère revenait sans qu'il n'ait pu la voir... Lorsqu'elle entra dans la voiture et qu'elle lui demanda d'attacher sa ceinture, Juliette n'en fit rien. Elle envoya un regard plein de reproches à sa mère et poussa la porte de la voiture pour sortir, prenant en vitesse son ourson avec elle. Elle se mit à courir, des petites larmes se glissant sur ses joues. Elle ne courait pas sur le trottoir, elle courait dans la pelouse de la maison devant laquelle ils étaient garrés. La fillette courut encore jusque sur le côté de la maison et se rendit même jusqu'à l'arrière. Elle vit un buisson et crut que ce serait la meilleure cachette. Personne ne la trouverait ici. Elle écarta difficilement les branches, mais se glissa facilement, vu sa très petite taille, entre les buissons.

Elle alla se cacher très loin entre les plantes, là où personne ne pourrait la voir de l'extérieur. Elle se coucha au sol, à plat ventre, et essuya ses yeux.

- C'est pas juste!

Elle assit son ourson devant elle et elle se mit à arracher quelques brins d'herbe. Les branches du buisson lui écorchaient un peu la peau puisque sa robe n'avait que de toutes petites bretelles, mais la petite fille s'en fichait. Elle était toute serré entre les buissons et elle voulait rester là, toujours! Elle voulait qu'il l'aime! Elle récupéra une coccinelle qu'elle garda sur son doit, un sourire venant poindre sur son visage, malgré ses larmes. Ses cheveux étaient plein de brindilles puisqu'elle était passée entre les branches, mais elle ne dit plus rien, ne voulant pas se faire découvrir. Elle sortirait quand il voudrait la voir, point!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Sam 8 Sep - 21:19

Nom de Dieu le regard qu’elle lui lança, ce regard blessé qui lui fit comprendre qu’il venait de faire une grosse erreur. Elle avait raison sur toute la ligne. C’est ça le pire, elle a toujours raison, sur tout, tout le temps. C’est pour ça qu’il l’aime la petite Casey, c’est la seule qui le connaît comme elle le connaît, qui arrive à la comprendre, et surtout qui le supporte. Il n’aurait pas du réagir comme ça quand il avait su pour l’autre asperge. Il savait qu’il avait couché avec Karen, qu’il était sortit avec elle pendant son pseudo-voyage d’affaire à L.A. mais qu’elle était enceinte, ça il l’ignorait… jusqu’à maintenant. Pourtant en y repensant, il n’avait rien dit pour l’autre con. Il n’avait pas gueulé rien… il avait juste dit qu’il comprenait et qu’il ne lui en voulait pas, pourquoi elle mettait ça sur le tapis maintenant? Aucune idée. Il ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose, mais rien n’en sortit. Un joli poisson hors de l’eau, qui tente de respirer la bouche grande ouverte.. voilà à quoi il ressemble en ce moment.
La jeune femme avait finit par lui tourner le dos, se défaisant de son étreinte, pour regarder dehors. Pardon? C’est quoi cette blague? Comment ça ils n’auront jamais d’enfants? La raison de cette phrase d’introduction ne tarda pas venir. Et beh.. pourquoi elle ne lui avait rien dit plus tôt? Ah oui.. parce qu’il n’était à la maison que depuis peu de temps. Pauvre naze va, fallait pas te barrer comme un con il y a trois ans. Alors là il était plus que… con, ne sachant pas quoi dire, quoi répondre à tout ça. Il savait pour la petite fille qu’elle avait perdu peu de temps après sa naissance, c’est vrai. Mais pour le reste.. il ne savait rien, que d’ale, du vent… il regarda un long moment sa femme dans rien dire, tentant de soutenir se regard d’émeraude qui venait de se poser sur lui. Il voulait des enfants c’est vrai, mais bon… on peut pas tout avoir et puis, si jamais ils en veulent vraiment, ils peuvent toujours trouvé un moyen pour en avoir pas vrai? Bon ce ne sera jamais son enfant, mais c’est lieux que rien. Restant un long moment debout, à fixer ce qui pouvait se passer dehors, David finit par s’asseoir à côté de sa femme après avoir poussé un léger soupir.


«Casey je…» Je peux pas finir ma phrase. Il esquissa un geste pour passer son bras autour de son épaule, se ravisant au dernier moment. Ce qu’elle venait de dire l’avait coupé dans son élan. Non il n’irait pas les rejoindre, son choix est fait. Sa famille est ici, c’est elle maintenant sa famille, et il fera avec. Merde alors! Si il avait voulu sortir avec Karen, ou avec n’importe qui d’autre, il n’aurait pas épousé Casey il y a neuf ans.
«Je n’irais pas les rejoindre Casey, ma famille est ici, ma place est à tes côtés. J’ai fait l’erreur de te quitter pendant trois ans, je regrette et il est hors de question que je refasse cette erreur à la con...» Ca y est son bras venait de se glisser autour des épaules de la jolie rousse, l’attirant avec douceur contre le jeune homme. Jeune homme qui déposa un doux baiser sur sa joue.
«Ma vie est à tes côtés, tu le sais…»
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Dim 9 Sep - 0:53

David s’assit près d’elle sur le lit. Casey ne réagit pas. L’écoutant simplement affirmer qu’il n’irait pas rejoindre Karen et sa petite fille, qu’elle était sa seule et unique famille. Qu’il ne partirait plus comme il l’avait fait pendant trois ans. C’était tout ce qu’elle avait besoin d’entendre. Mais elle ne pouvait pas le garder uniquement pour elle alors qu’une enfant avait besoin de son père. Il l’enlaça, déposant un léger baiser sur sa joue. Casey se blottit légèrement contre lui, sentant le souffle de son mari dans ses cheveux. Elle regardait par la fenêtre, les yeux dans le vague, quand elle vit une petite fille en robe blanche et verte traverser leur jardin en courant pour se cacher dans la haie. La jeune femme se leva et tira David pour qu’il en fasse de même. Il allait protester mais elle l’en empêcha, posant un doigt sur sa bouche.

« Tais toi et suis moi. »

Ils sortirent par l’arrière de la maison et elle l’emmena dans le jardin, où une Karen pas très contente, légèrement paniquée même, les ‘attendait’. Casey lui fit signe de se taire, ainsi qu’à David puis leur montra le petit bout de robe qui dépassait d’un buisson. Karen sembla subitement plus rassurée, tandis que David ne savait que faire. Casey le regarda, un petit sourire en coin.

« Tu devrais aller la chercher. »

Le jeune homme hésita un bref instant. Karen ne montrant aucune objection, il commença à se rapprocher de la haie, sous le regard des deux jeunes femmes. Casey savait que ce moment devait arriver. Il n’avait pas l’intention de la quitter, et elle n’avait pas eu, de toute façon, l’intention de lui demander de choisir entre elle et sa fille. Elle sentait que Karen l’observait, mais ça lui était égal. Elle aurait dû détester cette femme, au moins autant que elle semblait la détester, mais en fait, elle l’enviait. Elle avait donné à David ce qu’elle même ne pourrait jamais lui donner…
Revenir en haut Aller en bas
Karen De
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Dim 9 Sep - 12:14

Karen avait vu le regard embué de larme de sa petite fille et elle n'aurait rien pu dire en cet instant qui soit assez fort pour la consoler. Personne n'avait le droit de faire pleurer un enfant, pas pour des histoires de grands, pas quand Juliette avait décidé de mettre sa petite robe blanche et verte. Elle la laissa descendre, vérifiant qu'elle n'irais aps dangereusement pleurer sur le goundron, puis elle se décida à la suivre, non sans avoir essuyé la marque de mascara qui tachait sa joue en une trainée verticale et disgracieuse.

Voilà ..

Comme pour se redonner de la confiance et de l'entreint, elle se sourit. Elle était belle, et elle ne tarderait pas à trouver quelqu'un, oui quelqu'un de gentil et de .. encore un faux père, quelqu'un de bête qui ne prendrait pas la peine de s'intèresser à sa fille.

Hey Ho Karen ! Brad a bien tout plaqué pour devenir père au foyer pour les beaux yeux et les grosses lèvres d'Angelina et il fait un très bon père non ?


Son sourire s'agrandissait sous l'evidence, mais elle savait qu'au fond, Juliette ne serait que plus brisée si un incident de ce genre survenait encore.
Elle s'extirpa tant bien que mal, elle ota ses talons aguilles afin de ne pas les ruiner dans l'herbe fraiche et les posa sur son siege. Claquage de portière et investigation Delayienne.

Ju.. Ma chérie.. ?


Elle s'avancea vers la maison, et fit le tour comme suivant les petits pas encore frais dans le gazon tendre.

Ecoutes .. je .. essaya t-elle bien que ne sachant pas reellement où se trouvait sno interlocuteur de petite fille.

Puis alors qu'elle venait de la trouver, elle entendit des bruits de pas avancer rapidement vers eux et la masse de tissu cachées sous la tanière d'arbistes.
Elle savait très bien ce qu'elle allait devoir répondre à ce qu'elle imaginait déjà comme un "Cassez vous de chez moi !".
Karen pourtant pas forcément docile aurait ici courbé le dos et répondu qu'elle allait partir sans demander son reste. Ce qu'elle s'aprétait vraiment à faire, par ailleurs..

Juliette .. allez viens..

Puis les silouettes des reynols firent leur appartion à l'orée du jardin. Pas d'air menacant, pas de rouleau à patisserie dans la main, pas de téléphone non plus. Ka ren en fut vaguement étonnée, puis recula, comme par réflèxe, un peu d'aprèhension peut être sans être vraiment de la peur.

Pardon je.. ne vous inquièttez pas on..

Voilà qu'elle s'excusait. Il y a être docile et être franchement bête. Mais bon.

La belle rousse, la femme de David à n'en point douter, vu la façon dont il la dévorait des yeux, lui sussura quelque chose, elle l'"autorisait" à aller voir le petit bout de chou encore tapis, les bras meurtrie et la robe resoluement fichue. Karen baissa les yeux vers la petite personne, comme cherchant son aval, puis elle alla s'agenouiller près d'elle pour lui tendre la main et l'aider à se sourtir de sa cachette.

Viens mon bébé..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Lun 10 Sep - 15:28

Juliette n'avait pas entendu les adultes venir dans son coin. Elle avait appelé sa coccinelle Gribouille et elle s'amusait un peu avec elle, couchée à plat ventre, la coccinelle marchant ça et là sur ses petits doigts d'enfant. Elle sursauta alors lorsque sa mère approcha pour lui parler et la coccinelle s'envola en même temps, profitant de l'instant d'égarement de la fillette pour déguerpir. Non mais...les coccinelles n'étaient pas le genre d'insectes à apprécier la compagnie des filllettes de six ans... Une nouvelle larme coula alors au coin des yeux de la petite alors qu'elle montrait un regard furieux à sa mère.

- C'est ta faute si elle est partie! Tu lui as fait peur!

Il n'était pas question qu'elle sorte, du moins pas dans les bras grand ouverts de sa mère qui la prendraient et l'emmèneraient gentimment jusqu'à la voiture. Bien évidemment, notre petite puce n'était pas au courant que les Reynolds étaient descendus. Elle se fraya un chemin parmi les ronces et ressortis de l'autre bout avant de se mettre à courir dans une direction opposée à celle de sa mère. L'ennui avec les enfants, c'est qu'ils courent rarement en ligne droite et en regardant où ils vont. Juliette était pareille. Elle regardait au sol, comme si c'était la meilleure façon de courir le plus rapidement possible. Cependant, en ne regardant pas où elle allait, elle fonça brutalement dans quelqu'un, un mur peut-être, pensa-t-elle sur le coup. Elle courait vite la eptite et elle avait carrément foncé dedans ... Elle fut surprise de voir des jambes. Elle releva la tête un peu, afin de voir les hanches, puis le torse, puis la tête de la personne dans laquelle elle venait de se frapper.

- Oups...

Elle recula de quelques pas, certaine qu'il la punierait d'avoir ainsi désobéi à sa mère. Elle aurait du courir en sens inverse, retourner à la voiture, mais ses petites jambes étaient fatiguées et toutes molles... Elle ne pouvait pas courir... Elle observa alors l'homme sans rien dire, se demandant ce qui se passerait ensuite... La fillette ne se sentait pas très bien. D'ailleurs, depuis plusierus jours, elle ne se sentait pas très bien non plus... Alors ça n'aidait pas! Pauvre enfant qui venait de foncer tête première dans les jambes d'un adulte, qui plus est, un adulte qui ne voulait pas la voir. Ses jolis cheveux tout blonds bouclés étaient emmêlés avec des brindilles et sa belle robe était un peu salie de terre et de verdure. Mais bon, un vêtement, ça se lavait non!? C'est toujours la réponse que Juliette sortait à sa mère lorsque la fillette était tombée dans la boue et que sa mère lui demandait ce qui s'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Sam 15 Sep - 15:12

Casey avait finit par se laisser aller contre l’épaule de David, David qui avait posé son regard devant lui et qui fixait le mur de la chambre sans rien dire. Il pensait trop pour pouvoir dire quoi que se soit de bien intelligent. Pourquoi est-ce qu’elle était revenue maintenant? Qu’est ce qu’elle attendait? Elle espérait qu’il allait lui sauter dans les bras, et partir avec elle, laissé sa femme derrière lui pour fonder une famille avec une aventure d’un soir, ou d’une semaine peu importe? Peut être bien. Il n’eut pas vraiment le temps de réfléchir plus longtemps à toute cette histoire. Casey venait de bouger, le tirant par la main pour qu’il se lève aussi. Mais euh, il veut pas se lever il est bien là, assis à se torturer la tête. IL venait d’ouvrir la bouche, se préparant à faire ce qu’il sait le mieux faire, râler. Mais non, Casey réussit à le couper dans son élan lui demandant de se taire et de la suivre. Bon, on va le faire, hein.. c’est pas le moment de la contrarier je pense.
=Il la suivit sans rien dire, restant un peu con en voyant qu’elle l’attirait vers le jardin. Pour prendre l’air? Sûrement pas. Karen était là, paniquée et légèrement en colère… pas étonnant vu ce qui vient de se passer. Les deux jeunes gens n’eurent pas le temps de dire grand chose, Casey leur faisant signe de se taire pour leur montrer un petit bout de tissu qui dépassait d’un buisson. La chercher? Lui? Mais, comment? Pourquoi? Ben démmerde toi David, tu voulais des gosses, à toi de prouver que tu peux faire un bon papa. Karen venait de s’approcher du fameux buisson, tentant de faire sortir sa fille en utilisant la technique ‘gentille maman et gentils petits mots’ ben faut croire qu’avec la petit Juliette ça ne marche pas. Juliette qui avait finit par gronder sa mère parce qu’elle avait fuir Dieu seul sait quoi. David avait enfin trouvé le courage de bouger, de quitter Casey pour s’avancer vers le buisson. Il n’eut pas le temps d’aller bien loin, une petite fille venait de lui fonder dessus. Un peu surprise d’avoir rencontré un obstacle, elle resta un moment immobile, regardant David d’un regard un peu perdu et surtout un peu apeuré. Ne t’inquiètes pas Juliette c’est un gentil nounours. La petite fille recula de quelques pas, ne quittant pas le bonhomme qui se tenait devant elle des yeux.
David resta un moment immobile, ne sachant pas trop quoi faire. Ben quoi? C’est normal non.. Il a jamais eu de gamin à lui devant son nez.. avec les gosses des autres c’est toujours plus facile mais avec les siens.


« Tu devrais regarder où tu vas mademoiselle…» …» dit-il en esquissant un doux sourire, avant de s’approcher de la fillette et de s’agenouiller devant elle pour être à son niveau. Sa mère allait la tuer c’est clair… Son gentil sourire s’agrandit légèrement, devenant un peu plus amusé. Il était comme elle gamin, il n’en faisait qu’à sa tête, et les fois où il était rentré sale comme un cochon d’un balade ou d’une partie de je sais plus quel jeu étaient nombreuses…
David posa son regard sur Juliette, c’est vrai qu’elle avait les mêmes yeux… s’en était presque gênant en plus. De voir son propre regard sur le visage d’un autre, d’une autre en l’occurrence. Le jeun homme finit par enfin lever la main vers Juliette, enlevant doucement les brindilles qu’elle pouvait avoir dans ses jolies boucles.

«Je crois que ta maman va pas être contente quand elle va voir l’état dans lequel tu t’es mise… mais bon, c’est qu’un vêtement pas vrai, ça se lave…» Amusé? Un peu… Juliette avait l’air un peu plus rassuré, maintenant que le nounours avait agit, et qu’il n’avait aucunement l’intention de la gronder pour la conduite qu’elle venait d’avoir. Comme si il allait l’engueuler pour ça franchement. Papa un peu trop gentil le David…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Dim 16 Sep - 16:35

Casey regarda Karen s’éloigner vers la haie, se penchant en appelant la petite fille. Elle garda pour elle le sourire moqueur qui mourrait d’envie de sortir. La jeune femme brune ne semblait pas du tout à sa place dans le jardin pourtant bien entretenu des Reynolds. Quand à David, il fixait le bout de robe qui avait tout l’air d’être sa progéniture avec un air tout aussi perplexe que paumé. Ils entendirent l’enfant qui adressait d’âpres reproches à sa mère, et elle sourit en songeant que ça, c’était du David tout craché. Casey donna un coup de coude à son mari, qui sortit enfin de ses pensées et se dirigea vers le buisson. Au moment où l’enfant sortait en courant, si bien qu’elle heurta violemment les jambes de son père. Lorsqu’elle releva la tête, un peu apeurée, Casey put constater que la petite avait les yeux de David, en plus de son caractère souple et patient. Il lui tournait le dos mais elle savait pertinemment qu’il parlait avec douceur avec Juliette. Il avait toujours été ainsi avec les enfants. Il s’agenouilla et elle vit le visage de la fillette s’illuminer.

Karen fixait également David et Juliette. Casey la regarda un bref instant, reportant son attention sur le nouveau papa et sa fille. Regrettant amèrement de ne pas pouvoir lui donner d’enfant. Il n’avait pas dit qu’il pourrait se passer d’avoir des enfants. Elle même était encore torturée par tout ça. Elle prit une grande inspiration, croisant les bras sur sa poitrine. Elle se sentit soudain de trop dans ces ‘retrouvailles familiales’. Peut être parce qu’au fond, ce n’était pas vraiment sa famille. Elle n’était qu’un ‘à côté’, un poids qui risquait de devenir gênant à la longue. Peut être pas pour David, mais pour Juliette et surtout pour Karen. Elle n’était pas passée à côté de son regard jaloux et calculateur. Cette femme n’était pas revenue uniquement pour sa fille. Elle voulait David et Casey avait bien compris qu’elle était le genre de femmes à tout faire pour avoir ce qu’elle voulait.

La jeune femme rousse en eut finalement assez de tout ça. Elle retourna à l’intérieur de la maison. Son regard émeraude tomba sur un tiroir du buffet qui trônait dans le salon. LE tiroir, celui qu’elle n’avait plus ouvert depuis deux ans et demi. Elle s’en approcha et en sortit une enveloppe avec le cachet de l’hôpital universitaire de la ville et un nom écrit dessus : Louisa Reynolds. Elle alla dans sa chambre et vida le contenu sur le lit avec un pincement au cœur. Un tas de paperasses en tomba. Elle vit vaguement un extrait de naissance et un certificat de décès. Mais les ignora pour se saisir d’un polaroïd et d’un petit bracelet comme ceux que l’on met aux nouveaux nés. Casey regarda la photo, la seule et unique image qu’elle avait de sa fille. Elle aurait deux ans et demi à présent. Elle aussi avait hérité des yeux de son père. La jeune femme se releva, s’approchant de la fenêtre pour observer David, toujours en grande conversation avec Juliette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Dim 16 Sep - 17:40

Juliette demeura légèrement surprise de voir que l'homme semblait gentil quand même et qu'il voulait peut-être devenir son papa... "Tu devrais regarder où tu vas, mademoiselle...", voilà les paroles de David... La fillette ouvrit la bouche pour répliquer, mais le fait qu'il s'accroupisse devant elle pour être à sa hauteur finit de la déstabiliser et elle referma prestemment la bouche qu'elle venait d'entrouvrir. D'habitude, elle avait toujours des répliques à tout et elle avait un caractère assez fort la petite, pour compenser par sa taille fine et délicate. Normal, bien sur, pour une fillette de cet âge... Il l'avait appelé mademoiselle... Juliette en était tout étonnée et ses yeux brillaient un peu d'une lueur tout à fait spéciale... Elle aimait bien...

Lorsqu'il parla de ses vêtements, la fillette baissa les yeux afin de voir vraiment dans quel état elle était. Elle comprit alors qu'en effet, sa maman ne risquait pas d'être bien contente... Car d'habitude, elle disait toujours qu'il y avait des vêtements pour jouer dehors et des vêtements pour toutes les autres choses, dont les sorties. Il lui avait enlevé les brindilles qu'elle avait dans les cheveux aussi... Bizarement, Juliette n'avait pas peur de cet homme qui parlait quand même avec une grosse voix. Tant mieux...

- Oui. Ça se lave! Mais j'aime jouer dehors...!

Fit-elle en faisant un peu la moue. Non mais personne ne l'empêcherait de se salir si des vêtements, ça se lavait! Et puis, elle n'avait pas fait exprès, elle voulait juste trouver une cachette pour que David la remarque enfin... Et cela semblait fonctionner... La fillette tourna le visage vers sa mère, un grand sourire aux lèvres, avant de reporter son attention sur David, devant elle. Elle n'avait pas vu la femme partir et tout à coup, elle remarqua son absence. Elle fronça les sourcils en faisant le tour du jardin des yeux sans la voir. Elle demanda alors sans aucune gêne:

- Où elle est la femme de tantôt?

Elle semblait bien gentille aussi, Juliette aurait aimé que tout le monde l'aime du premier coup, mais apparemment, elle, elle ne l'aimait pas... Elle se demandait où elle était passée car elle ne leur avait même pas dit qu'elle s'en allait... Juliette glissa sa main dans celle, beaucoup plus grande, de l'homme qui était devant elle et tenta de le tirer comme pour qu'il la suive.

- On pourrait aller la chercher!

Fit-elle d'une voix tout aussi joyeuse.
Revenir en haut Aller en bas
Karen De
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Lun 17 Sep - 18:42

Connaissant bien le tempérament têtu de sa fille, Karen se doutait bien qu'il ne vallait mieux pas la forçer à s'extirper de là, sous peine de passer pour une mère tyranique, ce qu'elle n'etait absolument pas.
Elle était touchée que David prenne le temps d'adresser quelques mots à la petite, en ayant l'amabilité de s'accoupir devant elle.
Il n'avait pas changé, attentif, prevenant.. séduisant. Il avait envie d'enfants, de toute une ribambelle, celà se lisait sur son regard et le dépit dont faisait preuve Casey avant de tourner les talons ne fit qu'accentuer cet état d'instabilité qui régnait au sein de leur couple lorsque ce sujet de paternité se trouvait être évoqué, ou comme ici, mis devant un fait accompli.

Et ça pour être accomplie, Juliette l'était. Mignonne avec des bras des jambes, de grands yeux bien expressifs et une volonté inébranlable.

Karen croisa ses bras sur sa poitrine en souriant, elle voyait la robe tachée, et bien que se disant que la meilleure lessive du monde ne rattraperai rien les dégats causés, elle se contenta d'aprécier le spectacle qui so'ffrait à elle. Merveilleuses retrouvailles qu'elle n'avait jamais imaginées qu'en rêve.

Elle leva la tête pour regarder la rousse à la peau laiteuse fermer la porte derrière elle, comme si s'eut été un pan de sa vie qu'elle claquait négligemment. Karen n'avait nullement l'intetion de prendre sa place ou de prétendre aimer David plus qu'elle, mais elle avait resolument quelque chose qu'elle ne pourrait jamais lui donner, et celà serait la meilleure carte de son jeu. Si elle voulait garder David elle saurait en jouer, et peut être même ressortir cette paire de porte jaretelles qui l'avaient tant fait frémir durant cette petite semaine d'émois.

David tu .. tenta t-elle, pour capter l'attention de l'homme visiblement ébahit par la candeur de sa progéniture.

Nous pourrions revenir.. plus tard. Un autre jour peut être. Je vois bien que le moment est mal choisi et je.. je m'en excuse, j'aurait du te contacter avant, mais je n'avais plus de .. enifn tu a changé de numéro depuis tout ce temps et puis rien n'est facile, alors j'ai déjà eu bien assez de mal pour te retrouver..


Elle tendit une main vers Juliette, penchant la tête, comme pour lui intimer de s'en saisir sans qu'elle n'ait à le lui demander.

Nous allons y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   Lun 1 Oct - 14:56

[Vraiment désolée pour le retard....:| ]

Juliette avait tenté d'ammener David plus loin en le tirant par la main, mais sa mère se mit à parler et elle dit qu'ils y allaient. Juliette ouvrit de grands yeux mécontents tout en faisant la moue. Non mais pourquoi est-ce que le jeu se terminait toujours quand elle commençait à s'amuser? C'était comme ça aussi quand elle jouait avec Nathan... Ils jouaient depuis un moment, pris dans une bataille de pirates, de voleurs ou même, de personnages de film, et sa mère ou le père de Nathan les appelait pour souper, ou pour rentrer...

- Maman.... Non...

Mais en voyant l'air de sa mère, elle fit la moue et se décida à saisir sa main en lâchant celle de David. C'était pas juste... Chaque fois, c'était toujours comme ça! Et si la dame tout à l'heure avait décidé de jouer à la cachette? Hein? C'était possible ça! Et là, David serait tout seul pour la chercher... Juliette, bien sur, ne pensait pas qu'elle était partie se cacher, elle avait l'air triste... et fâché... Bref, elle n'avait pas trop l'air contente... Juliette avait les yeux rivés vers le sol et elle ne lèverait pas les yeux. C'était sa façon à elle de bouder, de montrer son désaccord... Non mais c'était vraiment injuste... Ele aurait voulut courir jusqu'à la voiture afin de s'enfermer entre cette carosserie. Au moins elle aurait été toute seule et elle aurait eu la paix... Elle voulait aller chez Nathan, elle voulait lui dire qu'elle avait un papa...! Mais non, bien sur, sa mère ne voudrait pas... Il se faisait tard et ce n'était pas une heure pour faire une petite visite surprise à son Nathan... C'était ce que lui sortirait sa mère, c'en était sur... Juliette eut un soupir et lâcha la main de sa mère pour faire quelques pas en maugréant vers la voiture. Elle finit par s'arrêter et elle se retourna afin d'adresser un mignon petit sourire à David tout en lui faisant un très léger signe de la main en guise d'au revoir. Elle aurait aimé qu'il la prenne dans ses bras, qu'il la lève dans les airs et tout, mais bon... Elle partirait, et sans doute ne le reverrait-elle jamais...? La femme n'avait pas trop l'air heureuse de la voir là... Et David s'était bien un peu occupé d'elle, mais peut-être était-ce par obligation? Juliette refit la moue avant de faire de se mettre à courir jusqu'à la voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Meet your daughter, sweetheart.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Meet your daughter, sweetheart.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.trange L.inks || t.o.o. d.a.z.e. g.o.n.e  :: Dix Est Infini :: Old Subjects-
Sauter vers: