AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 • Nathaniel Klemmer

Aller en bas 
AuteurMessage
Russel T. Bonham
Fangy Admin || Pull me Under
avatar

Nombre de messages : 323
Mood : Bloody
Powers : Everything burns in my hands 'cause I can control and creat fire
Date d'inscription : 02/09/2007

Beyond Eternally
RELATIONSHIPS:
CLAN: The fucking manipulated ones

MessageSujet: • Nathaniel Klemmer   Sam 5 Jan - 13:59


Puisque, apparemment, je suis obligé de vous racontez ma vie, je vais pour une fois me plier aux règles qui me sont imposées, et faire un résumé de ce qui a pu m’arriver pendant ces trois derniers mois.
Trois longs mois, pendant lesquels j’ai continué de prétendre être une personne que je ne suis pas, un étudiant modèle, peiné par la mort de sa petite amie et qui tente de sortir la tête de l’eau du mieux qu’il peut, chose qui n’est pas très aisée sachant que des flics passent leur temps à vous coller aux fesses (pardonner mon expression) et qui n’ont qu’une seule envie c’est de vous coincer et de ce fait, vous voir derrière des barreaux. J’ai toujours trouvé les forces de l’ordre puériles et complètement stupides. La police de San Francisco ne fait que renforcer mon jugement. Comment arrêter quelqu’un sans preuves, ou avec pour seule preuve l’agression d’une professeur de droit amnésique qui ne se souvient plus de rien et qui ne fait que parler avec l’aide de simples ‘Je crois’, ‘Je pense’, ‘Je n’en souviens plus’? Expliquez moi, j’avoue ne pas comprendre ce raisonnement.
La professeur de droit, parlons-en de celle-là tient. Pour être honnête elle me pose problèmes. Heureusement, ou malheureusement pour elle je ne sais pas lequel sera le mieux, elle est encore en vie et a eu tout le loisir de voir mon visage. Même si elle dit ne pas s’en rappeler à ses collègues de la police, je doute que ce ne soit l’entière vérité, bien au contraire. Elle se souvient parfaitement de ce qui a pu lui arriver dans l’amphithéâtre ce soir là, et a bien l’intention de me faire payer mon geste. Qu’à cela ne tienne, je l’attend. J’ai fait une erreur j’en suis conscient, et j’ai bien l’intention de la réparer. Ma chère Casey, la prochaine fois tu ne t’en sortira pas aussi facilement, ni toi mari, ni tes amants ne seront capables de te faire revenir cette fois, je t’en fais la promesse.

J’ai tout de même pris quelques précautions concernant toute cette affaire, qui malgré ce que j’avais pu penser, reprend de l’ampleur. Trois mois, après la fermeture du dossier ‘Nikki Wildsons’ et l’annonce officielle de son suicide, auraient du être amplement suffisants pour tout arrêter, les ragots, les surveillances et les couvres-feu qui sont toujours en vigueur sur le campus, les mises en gardes à deux sous qui ne servent strictement à rien. Enfin quoi, c’est vrai, je ne tue que ceux qui doivent mourir. Autrement dit, les Elus, un sorcier quand l’envie m’en prend, et un humain de temps à autre pour me maintenir en vie. Franchement, des criminels font pires que moi, et ils ne sont pas les victimes de tous ces commérages et ces interrogatoires qui mènent nulle part.
Pourtant il est évident qu’un lien ne tarda pas à être fait entre toutes mes victimes actuelles et Nikki. J’ai beau pensé que le niveau intellectuel des flics est au plus bas, ils doivent quand même être capable de faire un lien entre certaines personnes et comprendre pourquoi ces personnes meurent et pas d’autres. Donc en supposant qu’ils finiront par trouver quelque chose, il était plus logique que je fasse attention. Autrement dit, je suis maintenant obligé de choisir mes victimes non pas en fonction de leur don, mais en fonction de leur… Anonymat. Jusqu’à maintenant, je m’en suis pris à des personnes qui étaient susceptibles d’être facilement repérables et peut être même connues par la police. Moi qui pensais que les Elus ça ne courraient pas facilement les rues, j’ai eu bien tort. Ils sont encore plus nombreux que ce que j’aurais pus l’imaginer. Une véritable aubaine pour quelqu’un qui cherche à être discret sans pour autant arrêter d’agir. San Francisco est définitivement une ville bien passionnante…

J’ai commencé à mettre à exécution mon nouveau plan, il y a environ deux mois. Aujourd’hui encore je continue d’agir de la sorte, et toujours aucuns soupçons, je n’est plus été convoqué au poste de police, plus aucun interrogatoire, peut être qu’au final Casey a laissé tomber et par la même occasion ses copains des forces de l’ordre. Mais honnêtement, penser cela serait me voiler la face et essayer de croire que mes rêves les plus aberrants se réalisent. Je ne crois plus au Père Noël depuis un bon moment. Une seule personne continue de me suspecter. Ma chère Grace, la sympathique meilleure amie de Nikki. Je savais qu’elle n’était pas du genre à baisser les bras, même à l’époque où Nikki était encore en vie. J’ai dans sa petite tête qu’elle est certaine que c’est moi le coupable, et qu’elle a la ferme intention de tout faire pour m’arrêter. Essaye ma chère Grace, nous verrons bien qui gagnera ce petit jeu. Mais ne rêve pas trop, simple conseil d’ami….

Venons-en à la partie la plus intéressante, et celle qui me ‘perturbe’ le plus. Une petite nouvelle est arrivée sur le campus, Leah O’Connor, une bonne amie de Grace d’après ce que j’ai pu voir. Décrire ce que j’ai pu ressentir la première fois où j’ai croisé sa route un soir dans l’un des couloirs du campus, relève de l’impossible pour moi. Aucun mot ne serait assez fort pour décrire ce qui a pu se produire en moi à cet instant. Je suis un monstre depuis plus d’un siècle, et jamais je n’avais croisé l’un route d’un mortel qui dégageait un tel arôme. Son sang est unique, et dépasse le plus exquis qui m’a été permis de boire. J’ai voulu la tuer ce soir là, nous étions seuls, il ne faisait pas très clair, j’aurais pu l’attirer dans un recoin encore plus sombre et satisfaire cette soif incontrôlée qui tiraillait mes veines d’une façon insupportable. J’aurais pu.. .j’aurais dû. Mais quelque chose m’a retenu. Je ne vais vous mentir, l’homme que je suis est lui aussi attiré par cette demoiselle. C’est bien la première fois, et j’avoue être un peu perdu…. Je l’évite, plus pour sa propre sécurité que pour la mienne. Mais cette fois, je crois que le sort n’est pas de mon côté. Nos rencontres sont devenues de plus en plus fréquentes, à tel point que nous sommes maintenant devenus plus proches que je ne l’aurais voulu. Je l’attire, je l’ai lu dans ses yeux, et pourtant je m’interdis de faire quoi que se soit. Oui, mais pour combien de temps? Pendant combien de temps encore pourrais-je jouer ce petit jeu, feindre mon désintérêt? Pendant combien de temps encore, ‘l’appel’ de son sang restera-t-il qu'un simple murmure?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
• Nathaniel Klemmer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
S.trange L.inks || t.o.o. d.a.z.e. g.o.n.e  :: Dix Est Infini :: Old Subjects-
Sauter vers: